Archives pour la catégorie expo

75 x 112 cm Signé et numéroté 1/8 au dos.

EXPO du 7/10 au 22/12/2017 : Res·o·nance

Res·o·nance ou “La possibilité pour un son d’être profond, entier et réverbérant, aussi bien que sa capacité d’évoquer et de suggérer des images, souvenirs et émotions.”

Exposition réunissant une sélection d’oeuvres de la photographe Hollandaise, Caroline Scheyven dite Cayo. Res·o·nance est le titre qu’elle donne à cette série. »Alice » CAYO / Photo 1 : extrait sonore

1

1

En 2003, Caroline Scheyven s’aventure dans la France rurale pour réaliser un  documentaire photo sur une ferme de foie gras Bio. Cette expérience va questionner la photographe sur le pouvoir de l’esprit. Ensuite, après des années de réflexions Cayo part à travers l’Europe pour réaliser une quantité d’images qu’elle définit comme des résonnances (Res·o·nance).

Dans cette série, les photos provoquent notre imaginaire. Notre esprit malicieux ne s’arrête plus à quelques considérations iconographiques mais nous plonge davantage à travers une force intemporelle et une présence passée. C’est un jeu d’esprit. Nous pouvons dès lors, sentir ou entendre ces personnes au de-là des images. Nous entendons leurs pas disparaitre.

- “L’image parle d’elle-même”,

- pourtant ce qu’elle évoque dépend de celui qui l’observe.

—————

Cayo (née en 1972) c’est une Artiste Hollandaise, Elle obtient son bachelor en Business Administration à EBS London en 1995. En 2003, après 8 ans en banque successivement chez JPMorgan et Morgan Stanley, elle étudie au Camberwell, College of Art ainsi qu’à Westminster College et est diplomée de la London College of Printing d’un postgraduate en Photojournalisme. Son travail, projections et photographies, a été exposé à la London Institute Gallery (2003), à la Galerie Christian Berst Paris (2012) ainsi qu’à la Galerie Emilie Dujat Bruxelles (2014), lors de l’exposition Vive L’été à la Galerie Olivier Bitereyst (2014), Contemporary Art Gallery Quincaillerie Vander Eycken (2014), Zita ArtSpace 2015 et dans de nombreuses expositions collectives à Le Lac Brussels (2014 – 2016).

Le samedi 7/10/2017 : Vernissage de l’exposition « Res·o·nance » +  Performance musicale de Van twolips

Caroline Scheyven Photography

Van twolips / Chanson pour la Hollande

EXPO du 4/02 au 8/04/2017 : Le recyclateur

OLIVIER PAULIN VON PERAV

Plasticien, peintre, cofondateur en 2000 du collectif pluridisciplinaire Peravprod, Olivier Paulin s’y est aussi improvisé éditeur. La ligne d’ensemble est une attitude : la dignité avec l’indigence.

Côté support, la récupération est de mise : « Les planches, glanées sur les chantiers, à Saint-Michel ou ailleurs, c’est du vol urbain, ça ne se fait pas trop ! » Il en rit, un peu gêné, et rectifie : « Mais c’est du ready made. Le matériau indigent, il faut le valoriser, le glorifier » – un vrai arte povera. Comme les Hérésies orange, inspirées du polar éponyme de Charles Willeford, les Martyrs sont de cet ordre : le terme, technique, désigne à l’origine le support utilisé par le menuisier pour la découpe. « Une forme d’archéologie du présent et une manière de peindre la douleur sans la représenter ». Du concept, donc, un minimum du moins, même si Paulin a longtemps rejeté le conceptuel, et le contemporain en général. Mais la plupart de son travail reste figuratif : « Je suis un peintre d’Histoire ».

L’édition, il l’a commencée avec des artistes : des petits fanzines, format 10×15, en photocopie. Quinze ans après, Paulin revoit la chose : le numérique, de nouveaux formats, toujours de petits tirages. Cinquante exemplaires, c’est «raisonnable et raisonné» : le pilon, ce n’est pas pour lui.

Elsa Gribinski

Popup Bordeaux_coverFB

pop up shop CONSTANT 11.2016

CONSTANT est une marque biologique du nouveau courant de la « slow fashion ».

CONSTANT travaille dans le respect de la nature et accorde une grande importance au bien être des personnes impliquées dans la fabrication.
La marque ne veut surtout pas suivre les parcours de l’industrie de la mode classique. Les tissus, fabriqués en Inde, sont tous biologiques et de la meilleure qualité que l’on puisse trouver. Nous utilisons des teintures éco-responsables et tous les tissus sont certifiés GOTS.
Chaque robe, tee-shirt ou sac est fait main par des tailleurs locaux basés à Goa en Inde. La directrice du design Natalie Lycops est persuadée que le biologique et la « slow fashion » sont les seuls moyens pour la mode d’être éco-responsable. Elle travaille avec des artisans locaux pour la production des vêtements CONSTANT. Prakash et son équipe sont responsables de l’adaptation en couture. La volonté de Prakash est que son travail s’accorde à sa vie de famille et à sa communauté (visites au temple régulière et les festivals religieux). Les détails et finitions sont sa fierté et nous adorons comment il s’approprie la beauté de chaque pièce qu’il produit.
CONSTANT design est minimaliste, il peut être accessoirisé à votre façon pour vous donner un look différent avec le même vêtement.

 

laprochaine

EXPO du 7/10 au 3/12/2016 : La prochaine fois, essayer d’être moins floue

- photographies et dessins – Emilie Fenouillat

Dans « La prochaine fois, essayer d’être moins floue », il est question de fiction amoureuse, de rencontres, de ce qui peut se dire en hors champ, de tentatives de réparation. Il y aurait aussi, une idée de lenteur et de discrétion, de choses qui ne se voient presque pas, un souci des autres et des détails.

www.ohlameduse.com